Solo – Solitude : avant, j’avais une équipe … mais çà, c’était avant !

Enfin, je suis un entrepreneur !!! mince, je suis tout seul pour tout faire !

Nous avons évoqué le salon des entrepreneurs et la vague déferlante qui semble s’intéresser à l’entrepreneuriat ; d’autres articles ont abordé la « solitude » au sens psychologique du Dirigeant / Managerthoughtful beautiful business woman scratching her head (solitude bien réelle).

J’aimerais aborder un point qui, s’il peut sembler un peu anecdotique lorsque l’on se lance dans la « mise à son compte », ne l’est pas tant que cela … a fortiori lorsque l’on a vécu entouré d’une équipe : la solitude « physique » !

Prenons l’exemple de Dominique … il a dirigé plusieurs services de 15 à 40 personnes au sein de plusieurs entreprises dont il était salarié et aujourd’hui, il a décidé de « sauter le pas » …

Quant à Clara, elle possédait déjà une entreprise (60 collaborateurs) qu’elle a décidé de vendre … avant de se relancer dans une autre aventure entrepreneuriale.

2 possibilités pour Dominique et Clara : racheter une structure déjà existante ou créer son activité.

Dans le cas du rachat, a priori, il y a déjà du personnel, plus ou moins nombreux (il peut y avoir 6 personnes comme 250) mais en tout cas, il y a une structure … et probablement un secrétariat, peut-être même des commerciaux, un comptable, voire même un(e) responsable marketing …

Ce n’est pas toujours simple (et nous y reviendrons dans un prochain article) car il faut faire avec des gens que l’on n’a pas choisis mais il y a des ressources et l’on va pouvoir reconstruire une équipe et surtout s’appuyer sur des compétences existantes.

Dans le cas de la création ex-nihilo, si la nouvelle entreprise requiert du personnel, là aussi, nous allons choisir de nous entourer de quelques ressources clés …

Mais bien souvent, l’installation se fait « en solo ».

Les consultants, coachs, responsables marketing / achats / commerciaux en temps partagé, graphistes…  en sont un bon exemple.

La double peine : solitude psychologique + solitude physique
Ou le double bonheur, faut voir

Bon, le titre, vu comme çà, çà ne fait pas rêver … mais c’est tout de même un peu cela !

La solitude psychologique est réelle, il ne faut pas se le cacher … que l’on soit entrepreneur solo ou Dirigeant d’une PME ou d’un groupe, difficile (impossible) d’aller pleurer dans le giron de qui que soit dans ou hors l’entreprise … Il vaut mieux donc avoir un mental assez puissant (et faire du sport ou une activité quelle qu’elle soit, çà détend l’esprit autant que le corps) + penser aux Coachs (pas faits pour rien !).

La solitude physique, elle a des implications pratiques que l’on n’a pas toujours bien mesurées ni anticipées quand on a listé tous les éléments pour mettre en place sa nouvelle aventure : ON EST TOUT SEUL !!!!

Tout seul pour :

* Déterminer sa stratégie commerciale, mais aussi pour préparer ses fichiers, rechercher ses cibles, passer des heures au téléphone pour tenter de joindre des prospects …
* Tout seul pour préparer ses documents commerciaux (euhh on n’est pas tous obligatoirement les rois du design ni de la mise en page …)
* Tout seul pour faire sa comptabilité (encore faut-il savoir le faire … et avoir le temps … ou prendre le temps …) (perso, je suis terriblement en retard)
* Tout seul pour élaborer les propositions commerciales … et les relancer
* tout seul pour réfléchir, se motiver, y croire ….

AAAARRRRGGGHHHHH ….

PAS DE PANIQUE : Ne pas hésiter à s’entourer !

On se retrouve donc avec des milliers de choses à faire + éventuellement un emprunt et un bout de chômage (ou pas) … PAS DE PANIQUE !

On ne sait pas tout faire / on ne doit pas tout faire !

Il s’agit d’optimiser et de rentabiliser notre temps.
Est-ce que passer des heures à tenter de créer un site internet « très facile à fabriquer qu’ils disaient … 3 clics et hop c’est fait tu parles !!! » c’est une bonne idée ? NON ! (ok, je parle pour moi mais je ne peux pas être la seule neuneu qui n’y arrive pas !)

Est-ce que se fabriquer des documents commerciaux total cheap parce qu’on n’a aucun talent de graphiste (oui, c’est encore moi), c’est pro ? NON !

Est-ce que s’énerver à (essayer de) comprendre pourquoi le débit va dans le crédit et inversement, et dans quel compte ….. NON PLUS !

Notre boulot, à nous, c’est de vendre nos produits / services … Cela veut dire se concentrer au maximum sur tout ce qui va nous aider à vendre !

De toute manière, c’est déjà tellement long et bouffeur d’énergie que si en plus, on la perd (notre énergie) à s’agacer sur les trucs qu’on ne sait pas faire, on ne va jamais y arriver.

Donc, il existe des gens – des prestataires çà s’appelle – qui font des merveilles (sites internet, plaquettes, comptabilité …) et qui font cela vite, bien … et pour pas cher !

Et hop, l’Equipe, le retour !

Et tout à coup, on a de nouveau une équipe … quelqu’un, quand on ne sait pas faire quelque chose (ou pas le temps), à qui on peut dire « voilà, j’ai pensé à …. Vous pouvez me le mettre en forme s’il vous plait … » ; et, comme en plus, c’est un prestataire, on peut même lui dire « ah oui, et puis, c’est pressé bien sur » 

Entrepreneuriat

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.